Siège Administratif:

Horaires

Du lundi au vendredi de 08h30 à 13h  L'après-midi sur rendez-vous

Téléphone

05 - 90 - 83 - 43 - 28

05 - 90 -83 - 43 - 28

Lycée Félix Proto Rés. Les Cannelières - Morne l'Epingle 97139 Les Abymes

Profession CFC

09/03/2021

Profession CFC

À travers les portraits croisés de Morgane et Corinne, nous vous proposons de découvrir le métier de Conseiller en Formation Continue au sein du GRETA de la Guadeloupe. Pierre angulaire de l'équipe pédagogique, son rôle est pourtant peu connu.

Les GRETA, Groupements d'Établissements sont des structures de l'Éducation Nationale qui organisent des formations pour adultes dans la plupart des métiers. En fonction de l'importance du marché local de formation, il y a dans chaque GRETA un ou plusieurs conseillers en formation continue (CFC) qui sont le pivot du fonctionnement du GRETA.  

 

Portraits croisés de Corinne Flavier-Chaudrin, Conseillère en Formation Continue au Pôle Industrie et Numérique, et Morgane Ranvel, Conseillère en Formation Continue au Pôle Hôtellerie Restauration Tourisme.

 

Leur parcours professionnel ?


Une continuité pour Morgane

 

Dans le domaine de la formation continue depuis plus de 10 ans, Morgane Ranvel, titulaire d’un master en langues et littératures romanes spécialité Français langue étrangère, et d’un autre master en coopération et politique éducative et linguistique, a été (longtemps, déjà six ans d’expérience), formatrice en Français langue étrangère, formatrice de formateurs, coordonnatrice pédagogique, directrice des cours en Alliance Française (Bolivie).
Morgane a également de l’expérience dans le domaine de la restauration.


Devenir CFC est pour elle une suite assez logique dans son parcours.

 

 

« Il y a 2 ans j’ai répondu à l’appel à candidatures pour la liste d’aptitude aux fonctions de CFC, je souhaitais varier

mes activités, je suis depuis inscrite sur cette liste. Appelée en octobre 2020 pour un remplacement au

GRETA de la Guadeloupe, j’occupe cette fonction au Pôle HRT».

 

 

 

Un changement de carrière pour Corinne

Diplômée d'un master MIAGE (Méthodes Informatiques Appliquées à la Gestion  d'Entreprise) obtenu à Toulouse,  Corinne Flavier-Chaudrin définit son parcours comme atypique : « J'ai d'abord travaillé comme chargée de communication au sein d'une TPE, puis enseignante en mathématiques et enfin chef de travaux en lycée. L'opportunité de travailler comme consultante en Gestion financière m'a ensuite été donnée ».


Suite à la crise de 2009, Corinne fut contrainte de redéfinir son projet professionnel. Après une année de formation, lauréate du concours, elle exercera le métier de Professeur des écoles pendant six ans. 

 

 

« En interne, je me suis présentée au concours de CFC pour lequel j'ai été admise sur liste d'aptitude, recrutée

en octobre 2016 et mise à disposition du GRETA. »

 

 

Concours, liste d’aptitude… ? Parlez -nous du recrutement des CFC, de leur position administrative

 


Corinne : Le GRETA effectue une mission du service public du Ministère de l'Éducation Nationale. Cet organisme de formation est financé sur fonds propres. Le CFC contribue au fonctionnement du GRETA sous l'autorité de la Rectrice et du Délégué Régional  Académique à la Formation Professionnelle, Initiale et Continue (DRAFPIC).

La méthode de recrutement des CFC est réglementée, c'est un concours de niveau cadre.


Morgane : Après étude de son dossier et plusieurs entretiens, le CFC est inscrit sur une liste d’aptitude annuelle. Dès qu’un poste est vacant, il est placé en année probatoire à l’issue de laquelle il peut être titularisé.

 

Corinne : Après une année probatoire j'ai été titularisée sur la fonction, au sein du Ministère de l'Éducation Nationale, académie de Guadeloupe.
Cette fonction, assez similaire à mon parcours, m'a attirée du fait de sa dimension de « challenge exempt de routine ».

 

 

 

La première année d'exercice des fonctions de conseiller en formation continue est une année probatoire permettant notamment à l'agent de bénéficier d'une formation le préparant à ses missions.
Cette année est organisée selon les modalités fixées par le ministre chargé de l'éducation.
Les conseillers en formation continue dont la manière de servir et les aptitudes
ont été jugées satisfaisantes au cours de cette année probatoire sont confirmés dans leurs fonctions par décision du recteur d’académie.

 

Article6- Décret n° 90-426 du 22 mai 1990
Dispositions générales applicables aux conseillers en formation continue 

 

 

 

Quelles sont vos principales activités et les compétences nécessaires ?

 


Il existe un référentiel professionnel pour les fonctions de CFC. Ce dernier comporte 4 pôles : l'ingénierie de formation, les relations extérieures et commerciales, le conseil à l'interne, le pilotage d'actions et de dispositifs de formation.
 
Les compétences requises sont par conséquent pluridimensionnelles.

Morgane : Polyvalence, adaptation, sens du contact et des responsabilités sont nécessaires.

Corinne : Je peux citer entre autres, une bonne organisation, l'esprit d'analyse, la capacité à travailler en équipe, la ténacité et l'adaptabilité, de la réactivité et surtout du professionnalisme. En effet, nos interlocuteurs (candidats à la formation, entreprises, financeurs et autres en fonction des projets) ont souvent des objectifs et enjeux qui diffèrent et le CFC travaille dans le but de contenter toutes les parties ».

 

 

 

Les conseillers en formation continue contribuent à la conception, à la réalisation, à l'animation et à la coordination de la politique et des actions de formation continue mises en oeuvre, dans le cadre de l'académie, par les établissements relevant du ministre chargé de l'éducation. Ils contribuent au développement de cette politique et de ces actions, notamment par des relations avec les partenaires extérieurs au système éducatif.  
       
Article1- Décret n° 90-426 du 22 mai 1990
Dispositions générales applicables aux conseillers en formation continue

 

 

 

Gardez-vous toujours la même motivation, le même niveau de satisfaction ?

 

 

 « Un projet réussi s'évalue au taux de satisfaction de toutes les parties prenantes. A la fin de

chaque projet l'analyse et le retour d'expérience visent l'amélioration continue de nos pratiques »

 


Morgane : Les principales difficultés sont la charge de travail très importante et la conciliation à mener avec de multiples acteurs du monde privé et public. Je trouve ma motivation dans la polyvalence, le travail avec des acteurs variés, l’accompagnement du public vers des objectifs décisifs, des changements de vie dans l’insertion ou la reconversion.
Ma satisfaction est en général dans la formation :  à la fin des formations quand on voit les taux de réussite, les passions créées, l’insertion professionnelle réussie.

Corinne : Les difficultés se présentent en fonction des projets. La satisfaction vient de celle des interlocuteurs. Un projet réussi s'évalue au taux de satisfaction de toutes les parties prenantes. Le pourcentage de réussite et le taux d’insertion des apprenants sont importants. A la fin de chaque projet l'analyse et le retour d'expérience visent l'amélioration continue de nos pratiques.
Les ambitions du GRETA en matière de formation professionnelle, continue et en apprentissage, se caractérisent par l'insertion professionnelle et le développement des partenariats avec les acteurs économiques de l'Archipel Guadeloupe.

 

Pour contacter

Morgane Ranvel :
morgane.ranvel@gretaguadeloupe.fr

Corinne Flavier-Chaudrin :
corinne.flavier-chaudrin@gretaguadeloupe.fr

 

 

LES A.I.R.E EN OPEN SPACE